Archives de Tag: états généraux

« Une année 2009 de tous les dangers pour la presse écrite »

Les Etats Généraux, c’est presque terminé. Les quatre groupes de travail constitués dans ce cadre ont remis jeudi dernier plus de 90 recommandations à Christine Albanel, la ministre de la Culture. Comme c’était le cas avec le Rapport Attali, ces propositions synthétisées dans un Livre vert «ne préjugent pas des décisions retenues et des arbitrages gouvernementaux qui interviendront dans les prochaines semaines», a prévenu la ministre. Bernard Spitz, le délégué à la coordination de ces Etats Généraux, explique que certaines de ces recommandations sont des «mesures d’urgence» face à une «année 2009 de tous les dangers pour la presse écrite». Comme par exemple le moratoire d’un an des accords conclus cet été avec la presse et la Poste, qui prévoit une forte augmentation des tarifs postaux dans les années à venir. Son coût est estimé à 12 millions d’euros. Il préconise également une exonération temporaire d’une «partie significative» des charges sociales des diffuseurs dont la presse est l’activité principale. Les cotisations sociales des 5.420 marchands de journaux spécialisés dans la presse s’élèvent à 57 millions d’euros.

Favoriser l’accès de la presse écrite aux plus jeunes en proposant des abonnements gratuits et assurer une formation pour les jeunes journalistes non issus d’écoles de journalisme figurent aussi dans les recommandations. La proposition de réduire la TVA pour les «pure players», proposé par le Pôle 3 suivi spécialement par ce blog, fait débat. Elle prévoit de réserver le taux de TVA de 2,1% dont bénéficient actuellement tous les journaux aux seuls titres d’information politique et générale. La presse de loisirs verrait son taux de TVA relevé à 5,5%. A l’inverse, les pure players, c’est à dire les journaux en ligne non addosés à un groupe traditionnel (comme Mediapart ou Rue89), pourrait bénéficier de cette mesure. Ils sont imposés à 19,6% actuellement. Une différence qui créerait une distorsion de concurrence.

«Depuis 15 ans qu’Internet est là, il est temps!», explique Bruno Patino, le patron de France Culture [et de l’école de journalisme de Sciences-Po] qui présidait ce pôle. Pierre Haski s’est réjoui de cette proposition. Pour le fondateur de Rue89, « Le but, comme nous l’avons dit d’entrée de jeu, n’est pas de tendre la main à l’Etat pour entrer dans le jeu des subventions, mais de faire reconnaître un principe d’égalité et d’éliminer ces distorsions de concurrence qui entravaient le développement de ce nouveau secteur des sites « pure players » alors que ces derniers sont aujourd’hui créateurs d’emplois, d’innovation, et sont porteurs d’une partie de l’avenir de l’information. »

Cette modification permettrait de dégager 100 millions d’euros par an pour financer les recommandations des Etats Généraux, et notamment celles visant à défendre le pluralisme, indique le Livre vert. Cette mesure a cependant été « adoptée à une courte majorité » par le groupe de travail en charge des questions de concentration et de pluralisme et elle a été « fortement contestée », précise le document.

Lire les derniersd articles sur le sujet:

L’interview de Bruno Patino sur E24. Que Google réfléchisse à « un partage équitable des recettes publicitaires. »

L’interview de Josh Cohen, patron de Google News sur Ecrans. Il avait été particulièrement malmené pendants les Etats Généraux.

La critique de Mediapart, qui avait quitté de manière fracassante la première réunion du pôle 3 et qui déplore l’absence du « public » dans le livre vert.

Audience, entreprises de presse, formation des journalistes, qui êtes-vous, qui sommes nous ?

Au sommaire de la deuxième réunion plénière du pôle 3, jeudi 30 octobre, la valorisation de l’audience, le statut des entreprises de presse et la formation des journalistes.

François Mariet, professeur à l’Université Paris Dauphine et spécialiste des médias, a terminé son exposé  sur la typologie des consommateurs d’informations et des usages.

Une discussion à bâtons rompus s’en est suivi. De ces interventions se sont dégagées trois problématiques.

Quels outils pour mieux mesurer audience et la valoriser?

Qu’est-ce qu’une entreprise de presse?

Qu’est ce qu’un journaliste ? Qu’est ce qu’un journaliste multiplateforme ? Est-ce concevable ?

Audience, marque, pub, usages: les quatre défis de la presse traditionnelle en ligne

Au sommaire de la première réunion plénière du pôle 3, jeudi 23 octobre, l’évolution des usages de l’audience sur Net. Quatre intervenants ont présenté leurs contributions au débat :

Bruno Chetaille, PDG de Médiamétrie;

Xavier Dordor, directeur général de l’Association pour la Promotion de la Presse Magazine, invité à livrer une étude sur la diffusion de la presse;

Nicolas Maechler, directeur associé du cabinet de conseil en stratégie d’entreprise McKinsey, est intervenu sur la question de la fragmentation (audience-publicité);

François Mariet, professeur à l’Université Paris Dauphine et spécialiste des médias, a commencé à livrer Lire la suite

Pôle 3, épisode 1 : la menace

08h30, jeudi 23 octobre. Bruno Patino, le président de France Culture, est le premier à arriver, en compagnie de Marc Tessier, au 32 rue de Babylone. Logique, les deux hommes chapeautent le pôle 3 des Etats généraux de la presse écrite (1) qui tient ce jour sa première séance plénière. Derrière la porte gardée, un grand bâtiment, que se partagent la Direction générale de l’administration et de la fonction publique et le Secrétariat à l’Industrie et à la Consommation.

Quelques couloirs, un escalier… direction le sous-sol, où se dresse la salle de réunion. Aucun lustre particulier : une longue table de travail et des chaises pour la petite quarantaine de participants et observateurs, un vidéo projecteur. Il y fait déjà chaud. Lire la suite

Pierre Haski : « Je bois du petit lait »

Pierre Haski a fondé Rue89.

Pour résumer, il est très satisfait d’avoir eu raison avant tout le monde.

Vodpod videos no longer available.

François Mariet: « On sait moins de choses que l’on croit en savoir »

François Mariet est professeur à l’université Paris-Dauphine.

Il aimerait plus d’études, notamment sur les médias émergents et souhaite un débat sans tabou, « il est important de tout dire. »

Vodpod videos no longer available.

La douloureuse question de la publicité

Quel est l’impact d’Internet sur le marché publicitaire ? Le diagnostic de Nicolas Maechler (McKinsey) est sans appel: les annonceurs migrent de la presse papier vers l’Internet. La PQR est particulièrement affectée. La fragmentation des audiences érode les marques traditionnelles de presse victime d’une «réallocation massive». Dans ce contexte, le risque de récession actuel est un facteur accélérateur. Il y a même « un fort risque de ne pas revenir à la situation initiale une fois la crise passée».

Pour les annonceurs, la publicité semble plus efficace sur Internet, et y coûte moins cher que sur le papier. «Le marché est clairement défavorable à la presse papier », ajoute le consultant. Papier et web ne jouent pas aujourd’hui à armes égales. Dans un marché publicitaire dont l’enveloppe globale reste stable, l’offre de publicité sur le papier semble vouée à décliner. Inexorablement.

Lire la suite